Le clip de l’été

image-2

Et si le tube de l’été 2009 était né d’un pari entre amis ? Sur la plage du Castel à Nice, le maître des lieux, Ali, s’est transformé en rock star le temps du tournage de son… premier clip. La chanson : c’est un refrain qui dé-crise. Son titre : « La Nage danse ». Un gimmick qui finit par devenir obsédant sur un groove r’&b latino façon Kid Créole and the Coconuts.

A la baguette, c’est Marco Beacco. L’ancien maître de chant de la Star Ac, met en scène et en musique le délire collectif. Sauf que les caméras tournent vraiment. « C’est l’histoire du mariage afghan : tu te couches bourré et le lendemain matin, tu te réveilles la bague au doigt », s’excuse à moitié Ali.

Que ça marche ou pas d’ailleurs n’a finalement aucune importance. C’est la génèse de cette « Nage danse » qui compte le plus pour toute la bande.

C’était l’hiver. Nice by night. Ali et Bruno Mercadal, le directeur du Royal Riviera, sont de sortie avec des copains parisiens. Tout est fermé. Plus un endroit où boire un dernier verre en écoutant un peu de musique.

Qu’importe : l’équipée finit par atterrir dans un lieu improbable avec Dj hors du temps et dance floor déserté. « C’était un peu déprimant. Alors je me suis mis à faire le clown en improvisant la danse du plagiste. Un truc pour rire… et là, j’entends : « Mais, c’est génial ton truc. ».

image-1-150x150

« L’orange du marchand » à la danse du plagiste

Celui qui tonitrue ainsi, c’est Marco Beacco. Un colosse chauve dont le CV show-biz est sans fin. Vrai musicien de jazz, Marco passe de la note bleue à « Odeur », le mythique groupe de rock parodiques des années 80. Aujourd’hui, il travaille avec Laurent Voulzy, Julien Clerc et Zebda, etc. Touche à tout. Facétieux. Il fut le maître de chant des Star Ac 3 et 4. Celui qui réarrange « l’Orange du marchand » de Bécaud pour en faire un tube de platine.

Et le délire sans prétention d’Ali lui inspire une mélodie r’nb rigolarde dont il invente illico les paroles : « C’est la nage danse. Avec les deux bras, on nage. Quand on crawle, on se frôle. Fais la planche, ça, c’est drôle ». Mais cette fois, il est bien tard. La bande se sépare. Et tout le monde oublie ce refrain du bout de la nuit.

Sauf Marco. Seul dans son coin, il compose une chanson. Et prend tout le monde par surprise. « Alors que cette histoire nous était totalement sortie de la tête, Marco se pointe, raconte Ali. Il nous fait écouter la maquette. Moi, je ne suis pas chaud. Je suis plagiste, pas chanteur. Mais on finit tous par céder à son enthousiasme. Et voilà ».

L’affaire est dans la boîte. Ali en star, Bruno en choriste. Anthony, de Konio Production, à la réalisation.

Sur les galets de Castel-Plage, les copains d’abord ont tourné le clip. Juste pour le plaisir. Sauf que, dès son retour à Paris en début de semaine prochaine, Marco a bien l’intention de passer à la phase « propagande - diffusion ». Et qu’avec son refrain obsédant anti-crise - sans compter le carnet d’adresse show-biz de Marco -, cette « Nage danse » a tout pour créer le buzz.

category: Nage Danse - Actualités
tags:

On s’est tous flingués ! ” Ali bla-bla le premier. Dans le décor lounge balinais de sa plage – jusque-là si tendance à Nice – le patron du Castel a, malgré tout, la banane. Sur son portable, les textos pleuvent. ça va de « MdR [Ndlr : mort de rire], trop drôle ! » à « Mais t’es pas un peu fou ! » Il faut dire que depuis le début de l’été, ce qui aurait pu rester le délire d’un soir entre potes tourne désormais en boucle sur la toile.
C’est la « nage danse, la danse du plagiste » qui commence déjà à faire son buzz. Plusieurs milliers d’internautes ont vu le clip en quelques jours. Et les fans d’Ali bla-bla ont même leur « groupe » sur Facebook !

nage-danse

« Si j’avais su ça dès le début, s’amuse le patron de Castel Plage, je n’aurais jamais signé ! » Si tant est qu’il l’ait fait d’ailleurs : « En fin de compte, explique-t-il, tu passes une soirée avec des copains. Pour les faire marrer, tu leur dis je vais te faire la danse du plagiste. » Une chorégraphie façon danse des canards qui auraient bu la tasse, « histoire de mettre l’ambiance ». « Et là, il y a Marco qui dit : mais c’est génial, ton truc ! »
Marco Beacco, c’est l’ancien maître de chant des Star Ac 3 et 4. Entre autres, tant le CV show-biz de ce musicien est sans fin. Le fameux soir où tout a « dérapé », il était de la partie. « On a bien rigolé. Puis, on s’est dit « Allez ciao, à la prochaine ». Et j’me le vois débouler quelques semaines plus tard à Castel, une maquette à la main. Il me dit : « j’ai écrit les paroles de la Nage Danse, maintenant, il faut que tu montes enregistrer à Paris ». Et voilà comment tu te retrouves avec un trident dans le dos », lance Ali dans un éclat de rire.

Charantaises en léopard et complet rose bonbon

Franck Caressa, ancien danseur à l’Opéra de Monaco, s’occupe de la chorégraphie. Et Anthony Starace de Konio Prod accompagné par Loîc Plat de la société EMP, déboulent un jour avec une caméra grue. Tous les copains se retrouvent sur les galets du Castel pour une « Nage danse » endiablée. Ali bla-bla en tête, charentaises en léopard et complet rose bonbon. Bruno, le très sérieux patron du Royal Riviera, rebaptisé « Brux de Nux » depuis, barbote en costume-cravate dans la grande Bleue. Homard gonflable géant, perruques et paillettes, rien n’est trop kitch. La bande de potes va au bout de son délire. Tant pis pour le « qu’en-dira-t-on ». « Dans cette histoire on n’a rien à gagner, annonce Ali. En terme d’image c’est même un sacré déficit… Et on s’en fout ! L’important c’est qu’on se soit bien marrés ! »
Il n’appartient qu’à vous d’en faire autant. Il suffit d’un petit tour sur la toile (1). C’est sûr, ce n’est pas de la grande musique. Mais c’est incontestablement un rayon de soleil… Qui pourrait bien devenir le « buzz de Nice ».

Eric galliano

La Nage Danse, inventée par Garibaldi et toujours dansée et vénérée par des milliers de Niçois, méritait qu’on s’y intéresse de plus près : ici, ce sont des interviews de Niçois, d’origine ou d’adoption, qui nous parlent de la Nage Danse… Régalez vous !